En marge de la cérémonie de remise des attestations de fin de formation à 300 bénéficiaires qui a eu lieu la semaine dernière, des responsables des antennes du Fonds de développement de la formation professionnelle (Fdfp) de Daloa, San Pedro et Man ont instruit la population sur ses dispositifs de financement et son apport dans la dynamique socioéconomique locale.

Koumassou Christophe, chef d’antenne du Fdfp de San Pedro, a expliqué à l’auditoire ce que c’est que l’économie informelle. Il a, à cette occasion, invité les populations à sortir de l’informel qui, a-t-il dit, leur est moins profitable.

Pour sa part, Kouassi Konan Christophe, chef d’antenne de Daloa, a révélé le dispositif déployé par le Fdfp pour aider la population à l’auto-emploi. Il a expliqué le programme Germe, (Gérer Mieux Votre Entreprise), un moyen pour passer de l’informel au formel.

Des responsables du Fdfp sur le terrain à Man. (Ph: Dr)

Des responsables du Fdfp sur le terrain à Man. (Ph: Dr)



Le projet Germe, dira-t-il, met en avant une sélection rigoureuse des apprenants, la mise en œuvre de formations en alternance, des modules souples dans leur réalisation et un suivi de l’apprenant dans son projet professionnel au sein de l’entreprise. Ce projet, selon lui, vise, à travers le renforcement des capacités des entrepreneurs, la création de richesse, d’emplois et la lutte contre la pauvreté.

Tra Bi Justin, le chef de l’antenne de Man, a ensuite communiqué sur l’apport du Fdfp dans la dynamique socioéconomique locale. Selon lui, le rôle du Fdfp est de financer, contrôler et évaluer des plans et projets de formation. Il a ensuite indiqué que les bénéficiaires, au niveau local des projets Fdfp, peuvent accroître la rentabilité de leurs activités, vu qu’ils ont amélioré leur productivité.

Source: Frat Mat

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here